mercredi 24 juillet 2013

Taxi Cartierville - Pontiac 1959
















Photo: Yves Gaudreau

Une rare photo d'une voiture de Taxi Cartierville. Une Pontiac 1959 appartenant à M.Roland Dauphinais en 1962.  La compagnie fût achetée par Taxi SOS au début des années 70.

Anecdote provenant du site de Yves Gaudreau:

Notre père, M.Roland Dauphinais, était chauffeur de taxi et nous habitions à Cartierville. Il connaissait pratiquement tout le monde dans ce qui était à l’époque une petite banlieue de Montréal; il y avait grandi, rencontré et marié notre mère, Alexina Lefebvre, et, ensemble, y ont élevé cinq enfants. Maman a travaillé au Parc Belmont pendant plusieurs étés; pendant leurs premières années de mariage, Alex et Roland habitaient juste au haut de la côte du Parc sur la rue Lachapelle.

Papa était un homme instruit qui aimait lire et parfois écrire. Ses intérêts portaient sur la musique, le chant, l’histoire et sur tout ce qui avait trait au transport (trains, tramways, etc.). Un homme très sociable, il aimait rire, aller au théâtre de Jean Duceppe avec Maman, s’impliquer bénévolement dans toutes sortes de groupes, comme les chevaliers de Colomb et en tant que directeur de chorale à l’église Notre-Dame-des-Anges. Il était d’ailleurs un excellent chanteur et il serait juste d’aussi le décrire comme un bon vivant.
Suite à son décès, je suis tombé sur un de ses écrits dans lequel il raconte une anecdote tirée de son observation de gens dans leur quotidien à Cartierville. Je cite :
« M. Vezeau, tout à coté du terminus des tramways, qui vendait des radios et des gramophones, celui-ci faisait jouer des chansons de la Bolduc à coeur de journée, lesquelles on pouvait entendre grâce à un haut-parleur qu’il avait installé dehors sur sa galerie. De mon stand de taxi, qui se trouvait juste à côté du terminus des tramways, et juste en face du Spot Bowling sur la rue Grenet, je revois encore les garde-moteurs ainsi que les conducteurs de tramways qui faisaient tout pour arriver au bout de la ligne en avant de leur temps afin de pouvoir descendre du tramway et écouter une ou deux chansons avant de repartir pour la ville. Je me souviens en particulier du grand Provencher qui était garde-moteur, et qui se trouvait toujours un prétexte pour pouvoir écouter la Bolduc; il descendait de son tramway avec un linge et essuyait le réflecteur du puissant phare à l’avant du tramway en écoutant une chanson de la Bolduc ou d’Ovila Légaré. J’ai rarement vu un homme rire de si bon coeur. Ahhh, que c’était le bon temps. »

Libellés : , ,

Liens vers ce post

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Je suis native de Cartierville et j'habitais au 12068 Lachapelle. Je me souviens du chauffeur de taxi monsieur Dauphinais et j'ai bien connu son fils. Il m'avait amenée au Forum pour un match Canadiens Boston qui s'est terminé 0/0.

J.L.

13 septembre, 2013 09:00  

Publier un commentaire

<< Home

Links to this post:

Créer un lien

Powered by WebRing®.