samedi 29 décembre 2007

Où sont passés les profits?


Où sont passés les profits? Chauffeurs de taxi
Catherine Handfield - 22 février 2006

Hassan Oshriyeh est dépité. Ce matin, il a fait un petit accrochage qui a abîmé l'aile droite de la voiture qu'il loue. Les réparations, qui ont coûté 250 $, grugeront près de la moitié de son salaire hebdomadaire. «Je devrai prolonger mes heures de travail cette semaine, se désole-t-il. Je n'ai pas le choix.» L'homme d'origine iranienne travaille déjà dix heures par jour, sept jours par semaine. Aujourd'hui, il semble regretter plus que jamais le choix qu'il a fait alors qu'il commençait sa formation de chauffeur de taxi il y a sept ans.

L'horaire chargé d'Hassan Oshriyeh n'est pas une exception à la règle. Les conducteurs de la métropole travaillent en moyenne 12 heures par jour, selon les statistiques du Bureau du taxi de Montréal. «Ils n'ont pas le choix s'ils veulent réussir à joindre les deux bouts», affirme le propriétaire de Taxi Diamond, Dominique Roy.

Libellés : ,

Liens vers ce post

0 Comments:

Publier un commentaire

<< Home

Links to this post:

Créer un lien