mardi 9 octobre 2007

Un homme integre, legende urbaine?

21 Août 2005
20:00 pm, Patrick Lagacé / Dossiers - Légendes urbaines, ,

Sex in the taxi - 10 octobre 2004

L’ image des chauffeurs souffre salement d’un préjugé selon lequel ils accepteraient d’êtres payés autrement qu’en dollars.

Des paiements en nature, genre. Tout le monde croit ça. Il y a Brent, mon coiffeur. «Tu fais le taxi? Y as-tu des filles qui t’ont offert de… you know… De te payer avec des…>

Il y a Vincent, mon ami restaurateur: «T’es dans le taxi? Tu vas te faire sucer, c’est sûr…»

Au nom de tous les chauffeurs de Montréal, il est temps de rétablir les faits. C’est faux. Archifaux. Un mythe. Les chauffeurs de taxi de Montréal n’acceptent pas de douceurs en guise de paiement. Jamais. La vraie question, c’est: Les chauffeurs de taxi reçoivent-ils des offres indécentes? Ah… La réponse à cette question, puisque vous me la posez, c’est: Oui.

Mes camarades vivent parfois des situations délicates, où une dame (ou un homme, ça s’est vu), pour des raisons qui la (le) regardent, va s’essayer… Mais je suis heureux de rapporter que les chauffeurs de taxi de Montréal refusent ce type d’offre. Systématiquement. Ils ont des histoires de propositions, oui, mais les histoires finissent toutes par: «J’ai refusé, bien sûr…»

Prenez Daniel Di Massimo, de Diamond: «J’embarque un couple. Le gars, en direction du centre-ville, me dit: Monsieur, je vous offre 200$… Je demande pourquoi, il me dit: Pour faire l’amour à ma femme devant moi! J’ai refusé, bien sûr…»

???????

Libellés :

Liens vers ce post

0 Comments:

Publier un commentaire

<< Home

Links to this post:

Créer un lien