lundi 20 février 2012

Taxi Veteran - Ford 1959



Photo: Alfred Bohns

Un Ford Custom 300 1959? Portant l'enseigne des taxis Veteran. Celui ci est identifié à la division "Centre Vet's" de la compagnie, son propriétaire étant titulaire d'un permis émis par la Ville de Montréal. À cette époque il ne pouvait travailler ni à Westmount, ni à Verdun.
Le Dairy Queen a pignon sur rue au 6705 Décarie près de l'intersection Vézina, et le lave-auto le plus vite au monde se trouvait au 6645 Décarie.

Libellés : , ,

Liens vers ce post

dimanche 12 février 2012

Veterans Taxi - 1946 à 2011

À la mémoire d'une des grandes compagnies de taxi de Montréal.

Petit livret remis aux chauffeurs de l'époque. On y trouvait les distances et prix des voyages en dehors de la ville, les règlements, quelques publicités, etc.

Le 1er Juin 2011 la compagnie de taxi Vétéran a mis fin à ses opération. Ses voitures auront sillonné les rues de Montréal durant 65 ans. Formée en 1946, un an après la fin de la guerre, et employant les soldats dé-commissionnés y ayant survécu, elle ne fit pas l'unanimité parmi l'industrie à ses débuts. Bien que pas aussi prononcée que durant la crise de 1930 à 1936, une certaine dépression s'était installée avec le retour de tous les soldats et la fin des contrats de guerre. Alors que pendant les années de combat l'ouvrage était abondant et les chauffeurs rares, c'était maintenant tout le contraire.

Pages Jaunes 1952 avec le logo au castor utilisé au début, et en 1960 avec l'enseigne familière qui, sauf quelques modifications mineures, restera en vigueur jusqu'à la fin.

Veterans Taxi, comme elle s'appelait à l'époque, démarra au mois d'août 1946 avec environ 150 voitures et prévoyait en avoir 400 un an plus tard. À cette époque Taxi Diamond en avait 785, Lasalle 300, Dominion Taxicab 100 et il existait plusieurs autres petites compagnies. Ce n'est donc pas d'un bon oeil que les chauffeurs de longue date ont vu la ville de Montréal accorder ces permis alors qu'elle augmentait les tarifs et que les clients se faisaient plus rares.


Hotel Capri. L'enseigne du poste d'attente Veteran est à droite.

La compagnie fut très populaire durant de nombreuses années. En 1960 elle avait 900 voitures sur la route et occupa plusieurs postes d'attentes privés achalandés. Mail Cavendish, gare de Montréal-Ouest, Ville Mont-Royal dans le rond-point, centre d'achat Wilderton, à l'hôtel Capri coin Décarie et Plamondon, à l'hôpital Shriner, au Victoria Hall à Westmount, etc.
Liste de poste d'attente remise aux chauffeurs de 1960. Elle démontre bien l'ampleur prise par la compagnie depuis ses débuts. Diamond, Lasalle et Veteran étaient les plus grosses associations durant cette période.

Plaque de permis de taxi de la ville de Westmount.

À l'époque des permis émis par les municipalités, il y avait les Woodland Vets pour servir Verdun, les Westmount Vets pour Westmount, Centre Vets pour Montréal, etc. Elle fût achetée par Taxi Diamond vers le milieu des années 1960 mais conserva une structure séparée de Diamond jusque dans les années 1980 environ.

Inscription à l'annuaire Lovell de 1965-66. À partir de l'édition suivante la compagnie aura déménagé au 175 Prince Arthur est, dans le même édifice que Diamond et les Assurances Bélair.

Les chauffeurs étaient généralement bien disciplinés et offraient un bon service. Au fil des ans les vétérans de la guerre prirent leur retraite et malheureusement la relève se fit rare. Il faut souligner que les chauffeurs de cette compagnie ont toujours étés un peu rébarbatifs à la venue de nouvelles recrues. C'était un petit club à majorité anglophone plus ou moins fermé. Dans les dernières années, les quelques voitures restantes avaient peine à couvrir un territoire beaucoup plus restreint qu'à leurs heures de gloire et la majorité des clients qui leur restaient fidèle se voyaient offrir une voiture Diamond en remplacement, ce qui contribuait à créer confusion et frustration chez la clientèle.

Je suis né en Europe et j'ai souvent entendu ma mère me raconter la libération de son village par les troupes canadiennes. Qui sait? Sans eux je ne serais peut être pas ici pour vous raconter tout ça. Alors je leur en doit bien une. Et après avoir servi leur pays outremer ils ont bien servi la population de Montréal durant de nombreuses années. Un gros Merci.

Libellés : , , ,

Liens vers ce post

dimanche 5 février 2012

National Taxi - Pontiac 1958



Photo: Alfred Bohns

Au coin de Clark et Lagauchetière.

Libellés : , , ,

Liens vers ce post